Un matin….

Pisser dans un violon
Crédit : http://cheznolive.over-blog.com/article-du-nouveau-pour-nos-amis-d-outre-quebec-qui-mangent-de-la-batavia-48315954.html

Voilà, ce dimanche matin je me lève et je n’en peux plus de ces choses qui m’insupportent et qui ne peuvent restées non dites… et voilà je m’emporte à pondre un blog de plus, juste pour dire ce que j’ai sur le cœur.

Combien de gens diront « ce n’est pas beau » ou « qu’est-ce qu’on peut y faire »?

On reste impassible, terré dans la trouille de perdre les quelques avantages qu’on a réussi à gravir.

Indignons nous!!!

Quand nos enfants seront adultes, je ne veux pas avoir à détourner mon regard s’ils nous posent la question qui s’imposera: vous saviez que ça n’avait aucun sens, qu’avez vous fait pour que ça change?

J’ai l’impression de nager à contre courant à m’entêter à vouloir que ça change.  Pourquoi emballer un épis de maïs dans du plastic alors que naturellement la plante possède déjà son « packaging ».  Pourquoi autant de plastic, d’aluminium pour un repas? à quoi bon cette consommation de nos ressources juste pour que ça présente mieux alors que ce qui importe c’est ce qu’on mange… là par contre il faudrait pas qu’on regarde de trop près!?!!

On accuse les industriels, etc, mais ces produits sont sur les étalages pour une seule et bonne raison: il y a des consommateurs qui les achètent.  Le jour où le consommateur n’achète plus le produit, le produit disparait.  (au passage, les graines germées bio ont disparues des supermarché londoniens…. voir l’article sur E. Colis).  Alors si on résume, les enfoirés qui niquent notre planète, c’est chacun de nous.  On pourra dire qu’on est manipulé, qu’on nous ment, etc… la vérité, il est temps de la regarder en face!  On nous manipule que si on le veut bien.  Il existe des milliers de façon de s’informer, il faut se servir de son cerveau et recouper ce qu’on trouve, mais aussi accepter honnêtement un autre point de vue, lire entre les lignes et ne pas s’arrêter aux idées reçus.

Nous sommes les seules responsables!!

Je serais curieux de savoir combien de plastic il faut pour 1 repas en occident.  Voilà une question que je me pose.

Il semble qu’en France certains ont commencé à laisser tous les emballages inutiles à la caisse du supermarché.  Voilà une initiative que je salue…. Chez les british, on est loin, très loin de ce niveau de contestation pourtant basique…. c’était juste pour saluer un pays qui se dit « civilisé » et dont nous recopions les absurdités avec juste quelques années de retard…

Merci d’avoir lu ces lignes, si vous avez des choses à ajouter, et je suis sûre que vous avez vos batailles aussi, merci de porter votre contribution à ce qui sonne ici pour le moment comme un monologue.